Une rencontre entre science et tradition

Au travers de ce site, je partage mon expérience sur les plantes médicinales, en espérant participer à petite échelle au bien-être de mes lecteurs. Vous trouverez plus d’informations à mon sujet dans ma page profil.

Patience, observation et respect des plantes me permettent chaque jour d’en apprendre un peu plus à leur sujet. Lectures, formations, discussions avec collègues et clients me fournissent le stimulus intellectuel. Mais la matière grise n’est pas tout, pour connaitre les herbes il faut se retrousser les manches et savoir se pencher à leur niveau. Pour moi, une bonne journée se finit le cerveau bien rempli et les mains pleines de terre.

Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition
Centaurea montana Arnica chamissonis Monarda fistulosa Anemopsis californica

D’ailleurs, pour les jardiniers voulant créer leur jardin de médicinales, je vends mes propres graines, issues des plantes que je cultive dans le plus grand respect. Vous pouvez acheter mes graines sur mon nouveau site internet : Le Jardin des Médicinales.

La partie articles et blog du site est mon lieu de partage d’informations et d’idées. C’est une page que je mets à jour régulièrement, en me basant sur mes expérimentations et résultats obtenus. Les articles sont en général détaillés et traitent de sujets en profondeur.

J’offre des consultations sur rendez-vous dans le Vaucluse, et à tous les francophones où qu’ils soient grace à Skype, ou simplement par téléphone. Mes outils : la nutrition, les compléments alimentaires et les plantes.

Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition Althea Provence : Plantes médicinales et nutrition
Scutellaria baicalensis Verbena hastata Asclepias tuberosa Anemone pulsatilla

Si vous aimez ce site, abonnez-vous à ma lettre d’information (voir colonne de gauche) afin de recevoir mes annonces éducatives sur les plantes.

La plupart des photos que vous trouverez sur ce site sont prises par moi-même, soit dans mon jardin de médicinales (toutes les photos sur cette page par exemple), soit dans la nature Provençale.

Bonne lecture !

christophe-bernard-signature


Dans ses objectifs d'éducation à l'international, Christophe Bernard fournit par internet des informations éducatives pour tout lecteur francophone vivant dans n'importe quel pays du monde. Ces données ont été puisées dans la littérature historique et traditionnelle sur les herbes. Elles n'ont pas pour but de remplacer l'avis médical dispensé par un médecin en ce qui attrait aux problèmes d'ordre médical, y compris le diagnostic, le traitement ou la guérison de maladies ou autres affections physiques ou mentales, etc. Il n'est donc aucunement dans l'intention de Christophe Bernard de poser des diagnostics ou d'établir des prescriptions. Il décline formellement toute responsabilité, quelle qu'elle soit, dans les cas d'auto-prescription sans l'autorisation préalable d'un médecin.

Copyright © 2010-2014 Althea Provence / Christophe BERNARD - Tous droits réservés

74 thoughts on “Accueil

  1. bonjour, je découvre tout juste vôtre site et m’étonne de ne l’avoir jamais croisé auparavant, ayant écumé pendant des mois internet à la recherche de blogs pouvant m’aider à traiter mes problèmes (notamment hormonaux) par les plantes.
    Tout d’abord je voudrais vous remercier et vous signifier ma reconnaissance; votre travail ici constitue une véritable mine d’or et est en passe de s’ériger chez moi au rang de guide incontesté.
    Du fait que vous cultiviez vos plantes vous même, vous n’êtes pas nécessairement au courant de tout ce qui se fait au niveau de leur vente, mais j’ose espérer que vous saurez m’informer tout de même. En effet, après avoir consulté divers sites de vente et magasins type biocoop, il s’est avéré que le prix des plantes sèches était il me semble tout à faire exorbitant (heeu dix neuf euros 200g d’aubier de tilleul, comment dire..)
    Lorsque vous recommandez quelques dizaines de grammes de bardane en tisane chaque jour, j’ai du mal à envisager l’application du conseil au vu de prix type 5euros les 50g.
    Vous aurez compris déjà, j’imagine, le noyau de mon interrogation.
    Ou trouver ces plantes, bio, pas trop chère, si on ne les fait pas pousser soi même? La seule solution est-elle d’écumer la région à la recherche de producteurs bio vendant de main à main; ou encore de se contraindre à partir en cueillette sauvage constamment?
    N’existe-t-il aucun organisme ne vendant pas la médecine des plantes à des prix archi élevés sous prétexte que c’est branchouille de se soigner par les plantes?

    ou alors est-ce moi qui sous estime totalement le prix des plantes et qui trouve anormal de payer 3.50euros 50g de racine de pissenlit?

    en tout cas merci beaucoup pour toutes les précieuses informations que vous distillez pour nous ici

    Répondre
    • Bonjour,
      Je cultive à petite échelle. Je cueille dans le sauvage. Mais je passe aussi mes journées à conseiller, étant naturopathe. La plupart de mes clients ne peuvent pas se permettre de cultiver leurs plantes.

      En France, je fais confiance aux quelques herboristeries qu’il nous reste, car je sais qu’elles travaillent dans l’éthique et le respect de la plante. Il y a aussi de plus en plus de petits producteurs qui vendent aux particuliers, ceux dusyndicat des simples par exemple. Il est bon d’aller dans ces magasins et de discuter avec le gérant. Posez leur des questions. Voyez d’où provient leur gentiane, etc.

      En prenant l’exemple de l’herboristerie du Père Blaize, nous avons :
      – 100 g d’aubier de tilleul coupé à 2€
      – 100 g de racine de bardane à 3,50€

      Beaucoup de plantes dans ces herboristeries ne sont pas bio. Car beaucoup sont ramassées dans le sauvage. Lorsqu’elles sont cultivées, même lorsqu’elles n’ont pas le label bio, je fais confiance à mon herboriste. Et lorsque l’on a pas les moyens, pour moi, il vaut mieux acheter une plante vendue par un bon vendeur de confiance, même si elle n’est pas bio, que de continuer à laisser dériver sa santé.

      Mais je suis biaisé. J’adore les plantes !

      Répondre
  2. bonjour,
    je découvre avec un grand intérêt votre site. C’est la caverne alibaba d’internet !
    j’y ai lu que parfois vos plantes ont des pucerons. Pour ma part dans mon modeste petit bout de jardin de lilliputien, j’ai utilisé cette année un mélange de savon noir/eau que j’ai vaporisé sur les plantes infestées de moucherons et pucerons. Le trépas de ces malheureuses petites bêbêtes est quasi immédiat. Par contre, il faut surveiller régulièrement le retour des copains non avertis du danger qui les guettent.
    Je suppose que vous connaissez cette technique de « grand-père ». Pour quelle raison ne l’utilisez-vous pas ? est-ce nocif aux plantes ? est trop onéreux sur un terrain de géant ?
    Par ailleurs, je profite de ce message pour faire une offre à qui serait intéressé. En effet, je produis mon vinaigre de cidre (avec cidre bio bien sûre) et la « mère » est prolifique ! Je n’ai encore pas trouvé d’amateurs pour un petit bout de ma si belle »mère » ! alors je dois me résoudre, le coeur fendu et l’âme brisée, de mettre le surplus en tombe (poubelle). Si d’aventure quelqu’un(e) est intéressé, je pourrai, le moment venu, envoyer un morceau de ce précieux élément contre remboursement des frais de port. Je ne sais pas par contre, si ce petit bout de « mère » supporterai un trop long voyage.
    Bien cordialement
    danielle

    Répondre
    • Merci Danielle, une offre bien généreuse. J’ai moi même hérité d’une mère assez monstrueuse d’un grand oncle qui la stockait dans une bonbonne elle aussi monstrueuse, et j’en donne régulièrement des bouts. J’espère que votre offre intéressera d’autres lecteurs.
      Pour les pucerons, oui j’utilise soit du savon noir soit de l' »huile blanche », qui sont tous deux efficaces. Et ma surface cultivée n’est pas bien grande, mais c’est vrai que je laisse souvent faire. Cette année, les coccinelles ont été relativement à l’heure.

      Répondre
  3. Vos vidéos sont très pédagogique. Merci beaucoup pour vos informations. Je découvre par hasard votre site. Je vais le découvrir tout doucement .

    Répondre
    • oui, Vialettes, ce site est une mine… d’or… et de plaisir… et si jubilatoirement chronophage ! il va me nécessiter à moi aussi, des heures et des jours pour en voirere le bout dont je ne verrai jamais le bout puisqu’il prolifère au même titre que ma « mère » de vinaigre !

      Répondre
  4. Bonjour Christophe,
    Je suis en pleine rédaction d’un mémoire, avec une amie pour obtenir notre diplôme d’herbalite d’une école française. Notre sujet est l’utilisation de la phyto et des soins naturels dans les pathos dentaires. Je viens de découvrir ton site en recherchant des compléments d’info sur les propriétés de la TM de plantago. Je suis enchantée de voir que nombre de personnes ont de bonnes et belles connaissances qu’ils diffusent, ce qui permet de respecter un peu plus le côté vivant de notre nature humaine.
    Merci pour toutes ces informations. De plus je recherche aussi des infos sur l’alginate de calcium. Aurais tu des pistes à ce sujet?
    Au plaisir de te lire.

    Répondre
  5. Bonjour Christophe,
    je n’ai rien trouvé dans tes pages concernant la verveine officinale, l’utilises-tu?
    Elle pousse à foison chez moi cette année, comme plein d’autres simples , faut dire que j’ai interdit la tondeuse sur deux tiers du terrain…;-))

    Merci pour tes éclairages

    Répondre
      • heu pardon pour mon emmêlage (ça devient une presque habitude hihi)

        mais je crois qu’Isabelle évoquait la verveine officinale : verbascum et non alyosa triphyllia , c’est comme ça que je l’entends (ou plutôt le lis , car j’en ai aussi beaucoup dans le jardin et je guettais la réponse…mais peut- être me trompe-je !!)
        pas la peine de publier

        Répondre
        • Exact, encore une lecture de travers. Dur de répondre à tout le monde sans se mélanger les pinceaux !!! Merci Sabine.
          Isabelle, effectivement, pas d’article (encore) sur le sujet, mais un objectif de couvrir cette plante un jour ou l’autre…

          Répondre
          • hé hé je me suis mise dans le rôle de mémère-veilleuse !!
            et puis cet « emmêlage » de pinceaux donne au final du relief aux divers tableaux tellement instructifs, lumineux et nourrissants que vous nous offrez si généreusement , que nous ne pourrions en prendre ombrage (je dis nous , car je ne pense pas être la seule à le penser !)
            sur ce je retourne à ma brunelle

            Répondre
            • bonjour Christophe et Isabelle
              l’année dernière j’ai fait de la TM de Verbena officinalis suite à questions réponses ici http://www.altheaprovence.com/blog/faire-une-teinture-mere-maceration/
              j’aime particulière cette Jolie ; discrète mais tenace qui ne se laisse pas facilement impressionner, et une fois qu’elle est bien installée , elle se déploie avec ardeur , jusqu’à envahir et masquer les plantes qui paraissaient plus « vigous » qu’elle !

              Elle est bien amère autant en feuilles fraiches qu’en TM (du coup après la lecture de l’article :  » bénis Amers, » je me dis qu’elle doit certainement receler en son sein les vertus citées par Jim Mc Donald …) la quête de l’Amer ne fait que commencer …Merci Christophe de nous offrir ces précieux guides …!

            • En Afrique, nous , nous servons du lait de chèvre à boire contre la Maladie Alzheimer, la Méningite, Poliomyélite; faiblesse, Nourrisson Vieillesse.
              Les feuilles de Tomate écrasées dans la main et placé au niveau d’une plaie de piqûre de serpent, sert à aspirer le venin
              Fendre l’os de la vache , mettre l’ os ou les os dans du lait frais à bouillir sur le feu jusqu’à calciné le lait. Sortir les os , essuyés les, lavé à l’eau chaude et plongé de nouveau dans du lait frais qui dégage aussitôt les poisons.Voila Pierre noire antivenimeux

  6. Bonjour Christophe, Merci tout d’abord pour ce site riche et inspirant. Je vois que vous avez une formation internationale et très américaine (j’y suis passé moi aussi en d’autres temps…). Je suis en pleine réflexion pour une reconversion professionnelle et je voulais savoir si vous aviez dans le domaine qui est le vôtre, une école ou une formation (en France) à conseiller/suggérer. Merci d’avance et bien cordialement, Philippe

    Répondre
  7. Bonjour Christophe,

    Je viens de m’inscrire sur ton site.
    Et, je te remercie encore pour tout ce travail que tu fournis, toutes ces connaissances que tu mets à disposition… C’est énorme et très utile.
    Je suis étudiant en Médecine Chinoise et enseigne les arts martiaux chinois, c’est mon prof de Tuina qui m’a parlé de ton site et effectivement, j’y trouve une source de savoir et de connaissance.

    D’ailleurs, petite question, une amie m’a rapportée d’Afrique, des graines d’une plante « Moringa Oleifera », il est écrit en anglais que c’est un : anti-oxydant, anti-inflammatoire, développement du système nerveux, cheveux (perte), diabète, digestion,…
    Je pense qu’une plante ne résout pas tout, mais connais-tu celle-ci et ses vertus?

    Merci encore
    Christophe

    Répondre
    • Bonjour Christophe,
      Moringa, ou l’arbre de vie. Tellement de choses à dire sur cette plante.

      C’est une excellente source de protéines, vitamines et antioxydants comme tu le dis si bien. En particulier une combinaison assez rare de zéatine, quercétine, beta-sitosterol, kaempferol et autres. D’un point de vue médicinal, toutes les parties sont utilisées (feuilles, racines, graines, écorce, fruits, fleurs) comme stimulant cardiaque. La plante possède des vertus antitumeur, antispasmodique, diurétique, antihypertensive, fait baisser le cholestérol, antidiabétique, protecteur du foie. C’est une excellente plante de fond pour tout problème cardiovasculaire ou de métabolisme (un peu comme notre aubépine).

      Certes elle ne résout pas tout, mais elle peut faire énormément de choses. Tu penses qu’elle peut pousser dans nos latitudes ? Ton post réouvre une certaine curiosité je dois dire…

      Répondre
      • Bonjour Christophe,
        Merci pour ta réponse, où tu confirmes et me précises les vertus de cette plante (qui sont écrites en anglais sur la notice).
        J’ai un sachet avec des graines et je ne sais pas comment les consommer ou si éventuellement, on peut les utiliser ainsi pour les faire pousser dans notre région où éventuellement chez toi.
        Je t’ai envoyé par email les images de ce que j’ai en ma possession.

        En même temps, sur un autre sujet, le thé vert, on m’avait dit que si l’on en consomme trop, cela empêche la fixation du fer et pour des personnes avec des problèmes de Foie ou de Rate, ce n’était pas conseillé, comme c’est aussi un produit froid et en cas de déficience de rate, on va éviter le Froid. Et, dans certains de tes articles, tu le conseilles de façon journalière, ainsi que pour les sportifs.
        Donc, dans le cas de perturbations de la Rate et/ou du Foie, que conseilles-tu par rapport au thé vert et quels types de thés?

        Merci et à bientôt
        Christophe

        Répondre
        • Christophe, merci pour ton offre de graines. Réponse par email.

          Pour le thé vert, effectivement certaines études ont démontrées qu’il peut y avoir un impact sur notre quantité de fer si consommé à fortes doses. Comme pour l’infusion de romarin, pour moi le bénéfice du thé vert est atteint lorsqu’on le consomme régulièrement, tous les jours, mais pas forcément en grandes quantités. Il faudrait que j’aille voir mes commentaires précédents pour voir ce que je dis, et si cela est cohérent avec cette approche.

          Je dirais que pour les cas de déficience de la rate et/ou du foie, mettre le thé vert de coté et passer à une infusion plus appropriée. Le romarin est pour moi, par exemple, une plante réchauffante du foie, qui est elle aussi extrêmement riche en antioxydant, donc un bon remplacement dans ce cas là. Peut être rajouter un peu de cannelle, un peu de dang gui pour le sang. Michael Moore parlait souvent de Mahonia aquifolium pour réchauffer un foie déficient… Différentes manières de voir.

          Répondre
  8. bonjour Christophe
    heu….. , je ne retrouve plus le fil des questions qui était sur le côté droit en dessous des articles récents ? (que je consulte avec encore plus d’attention que le bulletin météo ..!)
    est ce mon ordi qui a perdu quelques fonctions , ou bien êtes vous en train de restructurer votre site ?

    Répondre
  9. Bonjour,

    J’ai découvert votre site internet hier soir car je cherchais à acheter par correspondance des graines de Cataire pour chats, je vous en ai commandées hier.

    Je trouve votre site hyper intéressant : articles très divers, explications très riches et passionnantes, belles photos….

    Je vais m’y connecter souvent !

    Merci de m’inscrire à la lettre d’information, et de m’envoyer le petit livret « AÏe ! Ouille » !

    Cordialement

    H.

    Répondre
  10. re…
    Je viens vous donner des nouvelles de mes semis ….(comme vous avez pu le remarquer : dans mon monde d’expert-riance , ça ne se passe jamais comme je le projette…pfffff)
    donc pour les semis
    j’ai suivi à la presque lettre les consignes que vous préconisez ..

    petites cagettes , terreau, sable et toussa…
    je fais mes semis ……..et hop dans ma petite serre , le toit se soulève …donc mes futurs bb peuvent prendre un peu de soleil ou de pluie au choix
    seulement , un soir j’ai oublié de refermer le toit de ma petite serre ………………ha j’oubliais de dire que j’ai un chat………!
    je vous laisse deviner la suite…………..!
    conclusion ….il me reste une micro plantule de basilic , une micro de verge d’or , une de monarde , quant aux échinacées (couvées dans mon frigo tout l’hiver) elles se sont faites grignoter en partie par un baveux quelconque , et depuis les plantules font la grève et refuse de grandir ….
    je pense que si je vous recommande du basilic , il est toujours temps de le resemer ? pour les autres , j’attendrais le printemps prochain …..
    un peu dépitée suis je ….surtout que le chat à l’entière campagne à sa disposition …..j’avoue que je fus tentée par faire l’expérience d’ une macération huileuse de chat …..

    Répondre
    • Les aléas des journaliers se présentent souvent sous forme animale, du puceron à la limace. Le chat, pas encore eu de problèmes. Par contre oiseaux qui rentrent dans ma serre pour déterrer les graines, à foison. Bref, désolé, et ça commence à être un peu tard pour les semis de printemps. Sauf pour le basilic sacré qui n’est pas difficile du tout.

      Répondre
  11. Bonjour,

    Je suis alcoolique chronique abstinent depuis plus de 5 ans.

    une fois les extraits de plantes dissous dans une teinture mère, peux t’on faire évaporer l’alcool pour les utilisations par voie interne???

    Merci pour votre réponse, Cordialement, nicolas

    Répondre
    • Oui mais il y a souvent beaucoup trop de perte. Revenir aux formes traditionnelles – infusion et décoction est parfois la meilleure des solution. Ou trouver un bon extrait glycériné, ou la plante a été teinturée d’abord dans l’alcool, puis transférée dans de la glycérine par un procédé qui n’abime pas trop les choses. Quelles plantes vous intéressent ?

      Répondre
      • Pour ma propre fabrication, j’utilise dans la plupart des cas du vinaigre de cidre (8% d’acide acétique, biologique). Par contre, on ne retrouve dans les magasin d’aliments naturels du Québec que des extraits dans l’alcool ou dans la glycérine. Est-ce la même chose en France?

        Répondre
        • Bonjour Manon,
          Oui, même chose ici, pour les raisons suivantes : le vinaigre fournit un taux d’alcool trop bas pour l’extraction des composants solubles dans l’alcool, et je pense pour le goût aussi. Cela fait des préparations intéressantes, et c’est un véhicule valable pour certaines plantes riches en alcaloïdes (Lobelia par exemple). Dans l’ensemble, les macérats alcooliques restent tout de même bien supérieurs. Même chose pour la glycérine végétale, très mauvais solvant, sauf pour les produits réalisés de la manière suivante : extraction dans l’alcool, puis évaporation et rajout de glycérine (qui peut être utile pour les ex alcooliques, pour les enfants, etc).

          Répondre
  12. Bonjour,

    Je viens de découvrir votre site et m’ inscrire à votre lettre d’information, merci pour tout ce partage!!
    Après 12 années d’errance médicale la « Borréliose de Lyme » à été diagnostiquée en mai dernier, mais les thérapeutes connaissant la maladie sont rares, avez-vous déjà été confronté à des patients souffrants de la maladie de Lyme, avez vous une idée des plantes qui pourraient m’aider à atténuer cet effet  » brouillard dans le cerveau » et état léthargique!!

    Belle journée de printemps
    Bien cordialement
    Huguette B.

    Répondre
    • Bonjour,
      J’ai travaillé avec 2 clients qui trainaient une borréliose depuis des années. J’ai donc pu rechercher les protocoles. La plante clé qui revient le plus souvent : le cardère (Dipsacus sylvestris).

      Répondre
    • Bonjour,

      Merci pour votre réponse rapide, effectivement je suis allée sur quelques sites concernant la « Borréliose de Lyme » et la cardère est très souvent recommandée…….
      je lis tellement de documents concernant « lyme » pour essayer de comprendre cette maladie que parfois je passe à coté de certaines choses………………………j’ai rendez-vous la semaine prochaine avec un naturopathe ayant eu la « Borréliose de Lyme » j’espère qu nous pourrons mettre en place un protocole de soin, pour que je puisse enfin voir le début d’une amélioration!!
      Belle fin de week-end
      Cordialement
      Huguette

      Répondre
  13. Bonjour
    Heureuse de découvrir votre site et ces judicieux conseils… je suis originaire du Vaucluse et habite pour l’instant en Martinique. Esthéticienne spécialisée en amincissement et Nutrition préventive depuis une quinzaine d’années -hygiène alimentaire préconisant l’alimentation avec les produits des marchés locaux bio de préférences- Je viens de terminer un cycle de formation d’un an de Conseiller en Hygiène de Vie (1ère année de Naturopathe) ou j’ai appris une partie de la pharmacopée locale, phytothérapie, aromathérapie…. et je suis passionné par ce que je découvre…. J’ai hâte de lire vos lettres d’informations et vos conseils sur facebook et j’espère avoir la chance de vous rencontrer si ma route me ramène vers le Vaucluse.
    Cordialement
    Yvette

    Répondre
  14. Bonjour . Merci de me préciser comment obtenir un identifiant?
    Je tourne en rond et ne trouve pas !
    Merci de votre réponse
    Marie ange GIl

    Répondre
    • Bonjour – la seule raison pour laquelle vous avez besoin d’un identifiant est pour obtenir le prix de mes consultations. Le reste du contenu de ce site est ouvert à tout public. Si effectivement vous avez besoin de cette information en plus, faites moi savoir et je vous l’envoie par email, cela simplifiera les choses.

      Répondre
  15. Bonjour,
    Déjà un grand merci à vous!! J’adore vos deux sites et je viens enfin de commander des graines d’Echinacée pourpre!! J’espère que ça va marcher et que ce ne sera pas trop tard pour les semer après les quelques semaines au frigo!!
    Merci encore de partager avec nous votre savoir, c’est passionnant!
    Bien cordialement,
    Anneli

    Répondre
  16. Quel Bonheur de découvrir un nouveau lieu de rencontres sur la toile où l’ on peut conscientiser à quel point le nombre d’ Humains attirés par le Monde Végétal est important, imaginons même, en développement fabuleux!
    Je suis pour ma part attirée par ce Monde, notamment celui des Plantes sauvages, depuis une petite dizaine d’ années, grâce à une fantastique herboriste de Bretagne, et aujourd’ hui je souhaite poursuivre l’ acquisition de mes petites connaissances en tentant de les transmettre à mon tour…Ce que j’ adore également c’ est la Cuisine des Plantes sauvages … Ce sont ce type d’ ateliers que je propose au sein de mes chambres et tables d’ hôtes … Or, ce qui est encourageant, c’ est le nombre croissant de personnes intéressées par ce type d’ activités et d’ échanges !
    Vive le Vert ! et grand Merci à Vous !
    Annie

    Répondre
  17. Merci. Je cherchais de la TM de plantago (je suppose que c’est le plantain), pour bains de bouche anti aphtes, et visiblement le laboratoire Boiron n’en fait plus, comme des tas de produits bien utiles et que l’on ne trouve plus à l’heure actuelle (Est-ce à cause des lobbies et de l’Europe ?).Vos conseils arrivent à point nommé. Merci, Salutations.
    Francine

    Répondre
  18. bonjour Christophe
    n’auriez vous pas changer l’ordre chronologique des « questions/réponses »? ou alors un inversement des « pôles  » a eu lieu …car du coup si je veux mettre une réponse ou poser une question en rapport avec un message il faut que je remonte touuuuut en haut de la page, au risque de perdre le fil et de tomber. Est-ce un changement de votre part ou bien est ce mon ordi qui me joue des tours ?

    Répondre
  19. Bonjour Christophe,
    Merci beaucoup pour ce site passionnant et de votre patience pour partager vos connaissances !

    J’aurais aimé avoir une info au sujet de l’ocimum sanctum, Pensez vous que je puisses l’acheter en plan dans une jardinerie? je n’ai pas de jardin et je ne pense pas être très expérimentée pour faire pousser les graines..

    Je voulais l’utiliser pour faire des decoctions et tisanes…

    Merci beaucoup!

    Répondre
    • Bonjour Maïlys,
      C’est plutôt compliqué de trouver le basilic sacré en jardinerie, sauf dans certaines pépinières qui se spécialisent dans le basilic. J’en ai une près de chez moi. Je ne sais pas s’il y en a beaucoup d’autres… Par contre, vous trouverez, je pense, des sites qui se spécialisent dans l’envoi de plants.

      Répondre
  20. Bien à vous cher Monsieur,
    Depuis quelques jours, je surfe sur le net afin de trouver comment faire une bonne macération alcoolique et je me posais la question est ce possible de le faire avec du rhum car on le trouve facilement aux antilles où j’habite et là je suis tombée sur votre site très très intéressant car j’aime beaucoup tout ce qui est naturel et je me soigne avec les plantes et mon alimentation.

    Répondre
    • Bonjour,
      Oui tout à fait, vous pouvez utiliser du rhum – ce qui importe pour l’extraction de la plante, c’est le taux d’alcool. Vous trouverez donc du rhum à 40°, 45°, 50° et 55° et certaines plantes demanderont des taux plus ou moins importants. Dans le doute pour une plante médicinale sèche, utilisez du 45°. Le rhum donne un petit goût douceâtre aux teintures qui pour moi n’est pas désagréable. Je vous recommande de lire ma page sur les teintures mères par macération (dans la section « articles »).
      Je vous souhaite de bonnes préparations…

      Répondre
  21. Bonjour

    Je suis heureuse de découvrir votre site, et votre parcours. J’ai fait une formation d »herboriste en France avec L’ARH, et je poursuis mon apprentissage avec FLORAMEDICINA au Canada. Je me sens donc très proche de vos contributions, et de vos conseils. Je suis commerçante en plante médicinale, cueilleuse, j’ai un petit jardin, je fais mes transformations, et j’organise conférences et sorties botaniques dans ma région. J’aimerai m’installer en cabinet à l’avenir, mais le cadre légal français me retient un peu. Je vais commencer par essayer la culture de nouvelles plantes, la transformation en teintures de plantes…. et je vais continuer à vous suivre avec grand intérêt. Merci pour ce beau site et les partages!!

    Répondre
    • Bonjour Emmanuelle. Votre parcours est très intéressant. Vous êtes installée dans quelle région ? Je cultive et cueille beaucoup moi aussi, pour le plaisir et pour mes proches, et je fais des sorties botaniques. Que du plaisir. N’hésitez pas à me contacter si vous voulez discuter plus.

      Répondre
  22. Bonjour,

    Je viens d’essayer de m’abonner mais cela n’a visiblement pas fonctionnée !? (Pas de retour de mail pour le moment de votre part… pourriez-vous vérifier SVP ?)

    Merci pour vos 2 sites et les informations que vous prenez le temps de mettre en ligne également pour nous et transmettre votre savoir, votre passion !

    En attendant d’avoir moi-même un jardin, cela me donnera des idées pour plus tard !

    Etant moi-même thérapeute en médecines énergétiques (shiatsu, ayurvéda, aromathérpaie, … ) j’utilise très souvent les plantes (en tisane, en alcoolature, TM, macérat huileux, cataplasmes, …)

    Je recommande d’ailleurs souvent LE MILLEPERTUIS autours de moi et utilise très fréquement le macérat huileux que je réalise moi-même chaque année.

    Très bon WE de Paques et au plaisir de vous lire et de recevoir votre lettre d’informations qui je ne manquerai pas de lire avec beaucoup d’intérêt !

    Bien cordialement

    Sylvie-Noëlle

    Répondre
  23. Merci pour conseil, je pourrais peut-être essayer de venir en juin pour l’atelier (j’habite entre Narbonne et Carcassonne), d’ici là j’aurais rencontré suffisamment de difficultés de jardinage pour entendre les réponses et mettre en application…
    Je vais donc faire une petite sélection de plantes, les commander et me lancer.
    Quand à l’idée de choisir un thème ! je n’aurais pas pensé à cela car je n’avais pas l’idée de soigner mon diabète mais plus de retrouver une hygiène de vie… cela m’incite à réfléchir à mes motivations/besoins ou pourquoi pas de prévoir une évolution dans ma démarche
    J’ai lu pas mal d’articles depuis que j’ai déménagé (3 mois) mais j’avoue avoir du mal à comprendre les toutes les notions médicales et il y a tant de paramètres… mais cela pourrait être l’objet d’une réflexion
    Pour l’instant j’associe ma démarche à retrouver le chemin du plaisir
    Merci d’avance, je file consulter le catalogue peut être commencer par les fameuses 6 plantes
    Merci encore pour ta disponibilité
    Cordialement
    Martine

    Répondre
    • De rien. Je finirai par avoir toutes ces infos sur mes sites, mais probablement pas ce printemps là. Mais c’est vrai que c’est une bonne réflexion à faire à un moment où à un autre. Mais bon, c’est bien aussi de commencer petit, sans trop se prendre la tête. Rien que le fait de démarrer, c’est tout bon.

      Vu la demande de mes lecteurs et clients, je suis aussi en train de définir une nouvelle offre (bientôt sur mon site), qui consiste à donner une consultation en personne ou par skype à une personne ou une petite famille (couple et enfants). Mais au lieu de délivrer une liste de recommandations naturopathiques basée sur les déséquilibres de chacun, je délivre une liste de plantes à introduire au jardin, et comment s’en occuper et les utiliser. Ce document peut ensuite être confié à un jardinier professionnel, ou au jardinier de la maison. J’aime l’idée car cela s’intègre vraiment bien dans l’idée de prendre soin de soi de A à Z…

      Répondre
  24. Bonjour,
    Voilà je viens de m’abonner et je voulais vous remercier pour vos 2 sites et les informations que vous mettez en ligne. Je viens de déménager et j’ai enfin un petit jardin, j’habite dans le Minervois (11 Aude)… c’était un rêve et je voudrais commencer un petit jardin de médicinales. (je ne me suis jamais occupée de ma santé jusqu’à présent donc je suis plus qu’ignorante…) Je pensais surtout à la verveine, la lavande, les aromatiques et je suis interpellée par l’ortie… je suis diabétique de type II et cette plante qui a de multiples propriétés pourrait être l’une des premières que je voudrais planter. Pouvez-vous me conseiller un livre ou article où je pourrais trouver l’information pour commencer à la fois ce petit jardinage Santé et apprendre à utiliser les plantes pour les besoins quotidiens – je sais que vous vendez les graines et j’ai déjà lu vos explications pour le jardinage…
    au départ, j’avais trouvé le site floramédicina, mais je cherchais quelque chose de simple et pratique pour apprendre en pratiquant et au fur et à mesure car je suis plus qu’ignorante et c’est une démarche nouvelle
    Merci d’avance
    Martine

    Répondre
    • Bonjour Martine,

      Je suis content de voir que vous allez démarrer ce petit jardin. Le processus lui-même est pour moi aussi thérapeutique que les plantes ! Hélas je n’ai jamais mis la main sur un livre français qui m’a séduit. C’est vrai qu’il faut faire le choix de ses premières plantes, les entretenir et les utiliser. Je ne sais pas si vous êtes dans le sud-est, mais je vais donner un atelier d’une journée sur ce sujet là. Voir http://www.altheaprovence.com/ateliers/, en bas de la page.

      Bref, je crois que le plus simple est de choisir un thème, puis de choisir les plantes autour de ce thème. Pour vous, cela pourrait être le diabète noninsulinodépendant, avec des plantes antioxydantes (car votre stress oxydatif est élevé – une toute simple : le romarin), des plantes qui vous aident à corriger cette résistance à l’insuline (le basilic sacré est intéressant, le fénugrec), etc. L’ortie est très minéralisante, et les minéraux comme le magnésium sont essentiels pour un bon métabolisme du glucose. N’oubliez pas de vous renseigner au sujet des interaction potentielles entre plante choisie et médicaments (metformine, etc).

      J’aimerais bien vous en dire plus, mais il me faudrait écrire des pages! Je note sur ma liste : un article bientôt sur mon site de jardinage au sujet du choix des plantes pour commencer un petite jardin…

      Bon jardinage !

      Christophe

      Répondre
        • Bonjour,
          J’avais pour but d’un jour répertorier les compléments alimentaires ainsi que les plantes, mais je dois dire que j’ai pris un certain retard sur le sujet :) Je note, par contre je ne peux pas vous dire quand j’aurai le temps de m’y consacrer.

          Répondre

Ecrire un commentaire

requis

<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>